Accueil ActualitésInsolite Mort du prince Philip : la tribu des Vanatu pleure son “Dieu”

Mort du prince Philip : la tribu des Vanatu pleure son “Dieu”

de Alain Cukrowicz

Non seulement prince et époux de la reine Elizabeth, mais aussi Dieu. Philip d’Édimbourg, qui est décédé il y a quelques jours à l’âge de 99 ans, était vénéré comme une divinité par la tribu de Vanuatu. Ils sont les habitants d’une île de l’océan Pacifique, Tanna, appartenant à l’archipel du Vanuatu, une ancienne colonie anglo-française, qui fait maintenant partie du Commonwealth. Philip avait créé un véritable culte religieux, appelé le “Mouvement du Prince Philip“.

Un rencontre en 1974 qui à tout changé

Tout a commencé dans les années 70, lorsque le duc et la reine Elizabeth sont passés devant l’île à bord du yacht royal. C’était en 1974 et le chef de la tribu, Jack Naiva, a rencontré Philip en mer. Il a raconté plus tard : “Je me souviens de lui comme s’il était aujourd’hui. Grand, fier, portant son uniforme blanc sur le pont du navire, il avait l’air d’un messie.” Comme l’explique The Day, le fait que le prince ait la peau blanche n’a jamais été un problème pour la tribu. Selon une de leurs légendes, Philip Mountbatten n’était blanc que parce qu’il s’était roulé sur un récif corallien qui avait exfolié sa peau, le faisant passer du noir au blanc.

Considérant le duc d’Édimbourg comme leur dieu, les insulaires lui ont envoyé un nal nal, un bâton de chasse cérémoniel, au palais de Backingham, en exigeant une preuve de livraison. C’est pourquoi Philip s’est ensuite fait photographier avec ce bâton à la main et a envoyé l’image aux insulaires avec ses remerciements. La photo est désormais utilisée comme carte sainte dans tous les lieux publics de l’île. La légende veut aussi qu’après la mort de Philip, son esprit soit revenu sur l’île. Maintenant, c’est le fils de Philip, Charles, qui devrait prendre la place de son père.

Related Articles

Leave a Comment

deux × 4 =