Accueil EnvironnementBiodiversité L’extinction des baleines pourrait être inévitable

L’extinction des baleines pourrait être inévitable

de Natacha Coudray
Publié: Dernière mise à jour
Les Baleines en voie de disparition

Plus de 350 scientifiques et environnementalistes de 40 pays ont signé une lettre appelant à une action mondiale pour protéger les baleines, les dauphins et les marsouins de l’extinction. Dans cette lettre, ils affirment que plus de la moitié des espèces présentent un intérêt pour la conservation, deux d’entre elles étant au bord de l’extinction. L’absence d’action sur les mers polluées et surexploitées signifie que beaucoup de ces espèces seront déclarées éteintes au cours de cette génération.

Les baleines sont particulièrement menacées

Sauvez les baleines” était un slogan célèbre dans les années 1970 et 1980, qui faisait partie d’un mouvement qui a contribué à mettre fin à la chasse commerciale à la baleine.

Alors que les populations de baleines touchées ont eu une chance de se remettre de la chasse organisée, elles sont maintenant confrontées à plusieurs menaces dues aux actions humaines, notamment la pollution plastique, la perte d’habitat et de proies, le changement climatique et les collisions avec les navires

Mark Simmonds, chef de la Société de protection des baleines et des dauphins a déclaré :

Nous devons réaliser qu’en cette période de l’histoire, des actions concrètes sont nécessaires de la part de tous : législateurs, scientifiques, politiciens et particuliers pour sauver nos océans.

La menace de loin la plus importante est celle d’être pris accidentellement dans des engins et des filets de pêche, ce qui provoque la mort d’environ 300 000 baleines, dauphins et marsouins par an.

Des centaines de scientifiques ont exprimé la même préoccupation : nous approchons d’une série d’extinctions inévitables. Et si nous n’agissons pas maintenant, les générations futures n’auront pas la possibilité de découvrir ces créatures sociales intelligentes et stimulantes.

Des exemples de cette crise sont la baleine de l’Atlantique Nord, dont il ne reste que quelques centaines d’individus, et le vaquita, un marsouin présent dans le golfe de Californie, qui peut être réduit aux dix derniers de son espèce.

Une lettre signée par 350 scientifiques

La Human Society International a rédigé une lettre qui a été signée par des scientifiques et experts du Royaume-Uni, des États-Unis, du Mexique, de l’Afrique du Sud et du Brésil. Elle souligne que la vague de décès “spectaculaire” des baleines qui auraient pu être évitées si il y avait une véritable volonté politique.

Cette lettre s’inscrit dans un mouvement croissant de scientifiques et d’écologistes unis pour sensibiliser aux menaces qui pèsent sur les baleines, les dauphins et les marsouins.

La question a été débattue en septembre lors d’une réunion du Comité scientifique de conservation de la Commission baleinière internationale, qui a pour mission essentielle de prévenir l’extinction.

Les membres ont mis en place une “initiative d’extinction” pour voir à combien d’extinctions nous pourrions être confrontés et ce que nous pouvons faire de plus pour les prévenir.

Related Articles

Leave a Comment

17 − 8 =