Accueil ActualitésInternational AstraZeneca : la Suisse refuse d’approuver le vaccin anti-covid

AstraZeneca : la Suisse refuse d’approuver le vaccin anti-covid

de Alain Cukrowicz
Vaccin anti-covid d'AstraZeneca

La Suisse a décidé d’aller à l’encontre de la tendance mondiale et refuse d’approuver le vaccin contre la Covid-19 AstraZeneca. Selon Swissmedic, les données sur le vaccin ne sont pas suffisantes pour donner le feu vert et a donc demandé à la société pharmaceutique de faire de nouvelles études pour réintégrer des données convaincantes.

Des données insuffisantes

Alors que l’Europe débat de la limite d’âge valable pour l’injection du vaccin anti-covid d’AstraZeneca tout en décidant de l’utiliser après le feu vert de l’EMA, la Suisse a décidé d’aller à contre-courant et de ne pas approuver du tout l’antidote contre le coronavirus. Le régulateur Suisse des médicaments a déclaré que les données sur le vaccin d’AstraZeneca n’étaient pas suffisantes pour donner le feu vert et a demandé des données supplémentaires.

Swissmedic, l’autorité suisse en matière de médicaments, a déclaré qu’elle avait rejeté une demande d’utilisation d’urgence du vaccin dans le pays en raison d’un manque de données concluantes sur son efficacité et sa sécurité pour certaines catégories de personnes.

L’efficacité et la sécurité du vaccin sont insuffisantes

Selon Swissmedic, les données sur le vaccin d’AstraZeneca ne sont pas suffisantes pour donner le feu vert et a donc demandé à la société pharmaceutique une nouvelle intégration des données avec de “nouvelles études”. “Les données actuellement disponibles ne permettent pas de prendre une décision sur les avantages et les risques“, a déclaré l’Institut Suisse des médicaments et des remèdes.

En détail, l’autorité médicale Suisse a demandé à la société pharmaceutique anglo-suédoise de lui fournir davantage de données d’efficacité provenant d’une étude de phase trois en cours en Amérique du Nord et du Sud et que celles-ci soient ensuite analysées avant le feu vert. En substance, dès que les résultats de l’étude seront disponibles, Swissmedic pourra procéder très rapidement à une approbation temporaire grâce à la procédure de révision continue qui reste ouverte.

La décision de la Suisse est également soutenue par le comité d’experts externes travaillant avec Swissmedic, qui, lors d’une réunion extraordinaire, a donné son avis contre l’approbation. Auparavant, la Commission fédérale des vaccinations avait également recommandé d’attendre de nouvelles données sur l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca et d’éviter de l’administrer aux personnes âgées de plus de 65 ans.

Nouvelles recherches à Oxford sur le vaccin d’Astrazeneca

En Europe, plusieurs pays ont décidé d’administrer le vaccin AstraZeneca, dont la France, après le feu vert de l’EMA. Au contraire, au Royaume-Uni, le vaccin covid est déjà largement utilisé depuis le début du mois de janvier sans distinction particulière. Entre-temps, l’analyse de données supplémentaires recueillies par Oxford aurait montré que le vaccin AstraZeneca a une efficacité moyenne de plus de 80 % si le rappel de la deuxième dose est prolongé, ce qui reste très inférieur à l’efficacité du vaccin de Pfizer.

L’université britannique et le géant pharmaceutique ont également entamé des recherches sur la production d’une nouvelle version de leur vaccin Covid calibré plus spécifiquement aux variants du virus qui ont récemment émergé.

 

Related Articles

Leave a Comment

dix-sept + trois =